plutonium2.0.jpg 10 septembre 2016     2 commentaires

Test du PLUTONIUM 2.0 - 10 raisons de le prendre

Categories : Nutrition, Nouveaux produits,

LES 10 RAISONS DE PRENDRE LE BOOSTER PLUTONIUM 2.0

De quoi est composé ce booster et comment agit t'il  ?

 

1. Il Présente des BCAA en quantité suffisantes. 6 grammes avec un combo 2.1.1. Donc plus de leucine, l'acide aminé par excellence de l'anabolisme musculaire.


Il faut noter que les acides aminés les plus puissants pour l'anabolisme y sont présents.
Pour rappel, pendant l'entrainement et dans les heures qui suivent, le corps est en situation dit de catabolisme, les protéines de l'intestin sont alors entamées et si le corps n'a pas d'acide aminé à sa disposition, il utilise ses propres réserves (les muscles).
Apporter des BCAA juste avant un effort permet d'avoir un taux d'acide aminés sériques plus important et très rapidement cela place alors le corps dans un état d'anabolisme. N'ayant pas de digestion (contrairement à de la Whey par exemple) il n'y aura pas de soucis gastrique.
Le rôle des BCAA : Ils épargnent le glycogène musculaire, augmentent la force, permettent de prendre de la masse musculaire... (Études présentes en bas de l'article ou dans les différents articles traités). Au régime il faudra donc penser à les augmenter.
Attention, certains boosters ne présentent pas des BCAA et c'est bien dommage car ils agissent aussi en stimulant le système nerveux sans aucune accoutumance.

 

2. Il agit en régulant plusieurs processus physiologiques tel que l'équilibre acido-basique et permet de mieux récupérer grâce à l'élimination de l'ammoniac , un déchet toxique.

La présence de citrulline malate et d'alpha cétoglutarate, permet de transformer l'excédent d'ammoniac toxique en un composé non toxique. C'est ceux qu'on appelle le cycle de l'urée.

La présence d'ornithine permet d'une part la libération d'urée, déchet métabolique du sang, qui sera évacué comme son nom l'indique dans les urines et d'autre part en accélérant ce cycle de l'urée ou cycle de l'ornithine.


L'ammoniac, dans les cellules du foie (hépatocytes) est le résultat des réactions d'autres acide aminés, à des fins énergétiques (par exemple après un repas) ou à des fins de néoglucogénèse (état de jeune ou d'activité musculaire).

Il faut comprendre que l'ornithine et l'arginine agissent en synergie . Il sont présent dans le même cycle si l'un manque la production de l'autre est bloquée.

Plutonium 2.0 contient Un dérivé de la leucine, le HMB : calcium Hydroxymethylbutrat, ce composé est anti catabolique et anabolique il provient de la dégradation de la leucine et c'est donc un métabolite de la leucine. Il faudrait de grande quantités de leucine pour parvenir à arriver à synthétiser du calcium Hydroxymethylbutrat .

La leucine est le signal du déclanchement des autres acides aminés. En ajoutant par conséquent du HMB on fait un retour inverse des réactions et on a une marche en arrière vers l'anabolisme musculaire.

Autre ingrédient intéressant : La glycine, c'est un acide aminé dit semi essentiel important et l'alimentation actuelle n'en apporte que très peu. La glycine est présent dans le foie, les cervelles, les aliments riches en cholestérol... La glycine augmente l'hormone de croissance la cicatrisation et lutte contre la méthionine qui génère des radicaux libres dans les mitochondries (lieu ou l'ATP est produite) . Elle contribuerait ainsi à la diminution des risques de cancers et permettrait une espérance de vie meilleure.

 

3. la congestion est beaucoup plus brutale et rapide que dans un autre booster. Comment l'expliquer ?

L'arginine par exemple prise, par voie orale, est captée par le foie directement et métabolisée. De plus la quantité optimale d'arginine transformée et disponible dépend du travail interne du foie et de l'état actuel des hépatocytes (cellules du foie en bonne santé ou pas).
La citrulline contenue dans PLUTONIUM 2.0 est un précurseur de la formation d'arginine (intermédiaire arginosccinate). La citrulline n'est pas capturée par le foie et passe directement dans les reins ou elle génère de l'arginine et augmente la concentration totale en arginine et sa présence régule la baisse de l'arginine sanguine.
Une étude a montré que prendre de la citrulline était beaucoup plus efficace que prendre de l'arginine seule .(1)

 

4. Formation d'oxyde nitrique

Le NO (Oxyde nitrique) provient donc de l'oxydation de la L-arginine. L'enzyme indispensable et responsable de cette réaction est nommée NO synthase (NOS).
Le NO permet d'avoir cet effet de pump qui apporte plus de sang dans le muscle donc plus de nutriments, d'hormones de croissance, testostérone, d'oxygène, d'eau, de créatine ...
Il permet donc d'irriguer toutes les cellules du corps, c'est un hypotenseur : il réduit la pression artérielle.
Il existe une enzyme qui dégrade l'arginine : l'arginase et il ya en réalité seulement 1 % de la supplémentation qui est absorbée. Apporter de l'arginine seule ne suffit donc pas en général. Le plutonium apporte l'arginine : ACG ou AKG en anglais, forme qui intervient directement dans les cycles métaboliques. Composé d'une molécule de alpha cetoglutarate (intermédiaire important du cycle de Krebs) et d'une molécule d'arginine elle permet de passer directement dans les mitochondries sans subir de transformation. C'est la forme scientifique la mieux absorbée et qui cause le moins de problèmes digestifs.
Elle active la NO synthase qui est le facteur limitant du NO.

 

5. Il engendre une prise de force

La présence de créatine.
L'ATP est un composé nucléotidique qui permet de transporter et d'emmagasiner de l'énergie. Il est constitué de ribose, de 3 groupes phosphate et d'adénine avec un haut potentiel énergétique. Dés que le corps demande de l'énergie (chaine respiratoire, glycolyse, cycle de KREBS ...), c'est cette molécule qui se déclenche.
Pour donner un ordre d'exemple dans un cycle biochimique de dégradation complète des glucides, des acides gras, des acide aminés ou encore des corps cétoniques (cycle de Krebs) il faut 24 ATP. Et parfois le cycle démarre même avec un déficit comme un découvert en ATP pour pourvoir fonctionner.

L'importance de l'ATP pour les sports de force représente un effort brutal de 6 à 7 secondes. Au delà la source d'énergie principale du muscle s'épuise. Pour pouvoir comprendre il faut retenir une équation :

ATP = ADP (adénine diphosphate) + PI (phosphate inorganique).

Le problème c'est que l'ADP est manquant en ion phosphate du coup c'est une forme inactive et par conséquent elle est n'est pas disponible. Il s'avère que la créatine, appelée créatine phosphate après digestion dans la corps va donner son ion photpshate à ADP (adénine diphosphate). Il y aura donc plus d'ATP disponible.

C'est pour cette raison qu'il faut se reposer entre les séries car le corps ne sait pas stocker l'ATP comme les glucides les lipides ou les protéines.

De plus, Il faut un certains temps pour que le corps renouvelle cet ATP . On en déduit donc facilement que ce substrat est un facteur limitant.
La créatine monohydrate a une limite d'absorption, donc en apporter plus n'apporte aucun effet, par contre varier les formes peut aider à faire pénétrer dans les cycles biochimiques.

Le plutonium contient de l'ATP molécule directement utilisable par le muscle. (400mg).

Une étude de Nutrition et Métabolisme a testé les effets d'une supplémentation en ATP de 400mg sur 12 semaines chez des sportifs suivant des entrainements type musculation et résistance. Les chercheurs ont conclus que la supplémentation en ATP a permis une augmentation de la force et a éviter une chute des performances causés par un surentrainement.

Conclusion : si le corps a plus d'ATP le corps peut enchainer des puissantes contractions volontaires et brutale sans repos. Donc on tourne plus vite entre les séries et on peut fournir des séries beaucoup plus efficaces et optimales.

 

6. Il permet la régulation de la glycémie grâce au chrome et isomatullose

L'isomatullose est un sucre composé de fructose et glucose qui ne fait pas grimper la glycémie. Son indice glycémique est de 32. Parfait pour éviter les hypoglycémies réactionnelles pendant l'entrainement. C'est simple de savoir si on réagit mal un booster, il faut voir si a une fatigue soudaine.

 

7. Il réduit la fatigue, et stimule le Système ,nerveux.

La présence de Beta alanine :

La béta alanine est un acide aminé non essentiel qui se combine avec L- Histidine , un autre acide aminés, pour sécréter la carnosine.

Plus vous avez de carnosine plus vous pouvez tenir des entrainements longs. Le problème c'est que les stocks de beta-alanine sont limités et donc on n'a pas de réel stock de cet acide aminé.  Il vaut mieux en avoir une concentration élevée pour parvenir à synthétiser de la carnosine dans le muscle. Et comme c'est un acide aminé il n'est pas toxique.

La carnosine a la particularité de neutraliser les acides dont notamment l'acide lactique. Ainsi on a moins la sensation de brûlure et on peut tenir plus facilement des efforts de plus longue durée.

La présence de caféine, d'extrait de cacao : pour l'article sur la caféine vous l'avez ici.( http://www.blog.nutrition-outlet.org/2015/01/La-cafeine-un-dopant-naturel.html )

Le Plutonium 2.0 allie aussi une molécule importante la thébromine. Cette molécule est tellement puissante qu'elle empreinte le même chemin que les drogues dans le cerveau. Cette molécule est distribuée majoritairement dans tout le corps et au bout de 5 minutes on en ressent les effets . La thébromine a la capacité de se lier aux récepteurs à l'adénosine ( qui facilite le sommeil ). Lorsqu'elle se fixe elle trompe les récepteurs et à l'inverse de l'adénosine elle accélère les influx nerveux. La thebromine augmente également la production de noradrénaline qui favorise l'euphorie (plus de plaisir au training) et aurait également des vertus diurétiques, vasodilatatrices et cardio-stimulantes.

La présence de D-glucuronolactone et taurine :

Le D-glucuronolactone augmente la vigilance la concentration et a un rôle antidépresseur. La taurine à son tour favorise performance, contraction des muscles , définition musculaire et récupération musculaire ( Préviens notament des crampes ).

La présence tyrosine précurseur des catécholamines adrénaline et noradrénaline est indispensable pour les hormones thyroïdiennes. Cet acide aminé est présent ici avec une forme plus digestible pour agir beaucoup plus facilement.

 

8. Il contient des antioxydants qui permettent régénération musculaire et nerveuse et il Booste l'immunité face aux stress.

Extrait de thé vert.

Une tasse de thé vert contient 40-90mg d'EGCG. Il ya plus de 300 mg de cet extrait dans Plutonium 2.0 . C'est la forme la plus active et toutes les études que l'on trouve parlent généralement de cet extrait. Sa capacité oxydante est de 30 à 200 fois supérieures à la vitamine C. N'ayez pas peur il n'ya aucun effet toxique.

Extraits de pépins de raisins : les bioflavonoides présents dans Plutonium 2.0 sont 20 à fois supérieurs a la vitamine C et 50 fois supérieures a la vitamine E ! Ils sont connus pour leurs effets bénéfiques sur la vision et luttent contre la cataracte.

Extrait de pamplemousse et de gingembre : le gingembre ales même effets que les anti inflammatoires et diminue les douleurs musculaires. L'extrait de pamplemousse prouve aussi son activité antioxydante.

 

9. Il a un effet sur la thermogénèse et la destruction des graisses

La pipérine ( extrait de poivre noir ) permet d'absorber prés de 20 fois mieux certaines molécules, dont notamment les glucides, les protéines, les polyphénols, les vitamines mais aussi par exemple de l'EGCG... (ils agissent en synergie)

La pipérine augmente aussi le coenzyme 10, très important pour lutter contre le stress oxydatif. Chaque fois qu'il y a dépense d'énergie les cellules ont besoin de coenzyme10. Une étude sud-coréenne parue en dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry a démontré que le poivre noir aurait un effet protecteur dans la formation de nouvelles cellules graisseuses. Il pourrait ainsi être utilisé contre le surpoids ou l'obésité car il stimule la décomposition des cellules graisseuses.
C'est un rôle très important car lorsque les cellules graisseux sont ''pleines'', d'autres se créent. En effet plus on a d'adipocytes et plus on a de risque de faire l'effet yoyo et donc de reprendre notre gras plus rapidement. Surtout que les cellules graisseuses sont très sensibles à l'insuline.

L' Acetyl l carnitine est la forme active de la L-carnitine. En fait la carnitine aide au transport des acides gras dans les mitochondries qui sont comme les centrales énergétiques des cellules et donc facilite la transformation de ces derniers en énergie. Elle augmente la production d'énergie dans tout le corps . De plus l'Acetyl-carnitine est liposoluble c'est-à-dire quelle se mélange dans les graisses alors que la L-carnitine est hydrosoluble. Si la carnitine restait sous forme L- carnitine elle ne passerait jamais la barrière encéphalique du cerveau car le cerveau est composé de graisses. La carnitine prévient également la fatigue mentale et physique.

Pourquoi la vitamine B3 B6 et vitamine c dans le plutonium ?

Il s'avère que la carnitine a  besoin pour être synthétisé de ces 3 vitamine et de fer. Si une des ces 3 vitamines manque il n'y a simplement pas de perte d'acide gras. Bien sur ces vitamines n'interviennent pas que dans cette synthèse mais également dans de nombreux processus.

L'acide hydroxycitrique ou HCA agit sur la modulation des glucides et le stockage des graisses

 

10. Il contient des extraits bio-actifs

Il ya 2 problèmes lorsqu'on ingère des nutriments.

Soit la barrière intestinale est endommagée et c'est le principal facteur limitant. La bordure en brosse des entérocytes (cellules intestinales) ne peux pas fixer correctement les nutriments et du coup la desquamation entraîne la perte quasi instantanée des extraits dégradés.
Soit lorsqu'on s'entraine, tout le sang quitte la digestion et donc le tube digestif pour aller spécifiquement dans les muscles . Oui, tout part dans les muscles car le corps doit irriguer les muscles en premier pour faire face aux stress de l'effort et pendant ce temps l'intestin se dégrade , la paroi se dégrade, les radicaux libres augmentent. 

Il faut donc apporter des éléments rapides et prédigérés sans poser de problèmes gastriques ou intestinaux.

Conclusion le fait d'apporter des extraits bio-actifs et des formes tel les alpha-cetoglutarate enlèvent des étapes supplémentaires à l'organisme. Les composés simplifiés vont permettre d'atteindre directement les cycles biochimiques pour que le corps puisse les avoir a disposition directement .

Le plutonium 2.0 est une version beaucoup plus efficace et plus poussée que la précédente. La présence
d'ATP, de, carnitine biodisponible, d'arginine ,de glycine ,de BCAA en fait un produit hautement efficace pour commencer une séance dans des conditions optimales.


Etant sensible à l'insuline, je n'ai ressenti aucune effet négatif. Les effets ressentis sont :

  • Plus gros ''pump '' plus grosses congestion même avec une diète parfois faible en hydrates de carbone

  • Moins de temps de repos entre les séries

  • Plus "énervé" et beaucoup plus concentré

  • Aucune Hypoglycémie qui est pour moi très important

  • Grosse transpiration donc optimal pour drainer la rétention d'eau.

  • A jeûn je le sens encore mieux.

  • Légère prise de force (à voir par la suite.)

J'ai décidé de faire cet article car je trouve vraiment que ce complément dépasse la simple phase "booster"
On est vraiment dans un booster pré-entraînement anabolique de nouvelle génération.

Merci à vous qui êtes de plus en plus nombreux à me suivre.


Si vous avez des questions n'hésitez pas sur mon Instagram (Luffylemercenaire) ou sur la partie commentaires. .

 

Sportivement vôtre

Hocine Sekkiou

Ma chaine youtube : https://www.youtube.com/channel/UCkYEOjTL9vrK9fSyHhNuGTQ


Sources :


Principales sources livres de Physiologie humaine de Elaine Nicpon Marieb édition 2015.


Hobson RM et coll (2012), Effects of B-alanine supplementation on exercise performance : a meta-analysis Amino Acids 43(1) :25-37
Jacob M Wilson, Jordan M Joy, Ryan P Lowery, Michael D Roberts, Christopher M Lockwood, Anssi H Manninen, John C Fuller, Eduardo O De Souza, Shawn M Baier,Stephanie MC Wilson and John A Rathmacher, Effects of oral adenosine-5′-triphosphate supplementation on athletic performance, skeletal muscle hypertrophy and recovery in resistance-trained men Nutrition & Metabolism 2013, 10:57 doi:10.1186/1743-7075-10-57
Etude œil et pepins de raisins.
5. Barden C.A. et al., Effect of grape polyphenols on oxidative stress in canine lens epithelial cells, Am. J. Vet. Res., 2008 Jan, 69(1)94-100.
16. Yamakoshi J. et al., Procyanidin-rich extract from grape seeds prevents cataract formation in hereditary cataractous (ICR/f) rats, J. Agri. Food Chem., 2002 August 14, 50(17):4983-8.
Etude sur la pipérine absorption :
Meghwal M, Goswami TK. Piper nigrum and piperine: an update. Phytother Res. 2013 Aug;27(8):1121-30.
2.Pour le resveratrol : Johnson JJ, Nihal M, Siddiqui IA, Scarlett CO, Bailey HH, Mukhtar H, Ahmad N. Enhancing the bioavailability of resveratrol by combining it with piperine. Mol Nutr Food Res. 2011 Aug;55(8):1169-76. doi: 10.1002/mnfr.201100117. Epub 2011 Jun 29.
3.Pour certains médicaments : Han HK. The effects of black pepper on the intestinal absorption and hepatic metabolism of drugs. Expert Opin Drug Metab Toxicol. 2011 Jun;7(6):721-9.
4.Pour ECGG : Lambert JD, Hong J, Kim DH, Mishin VM, Yang CS. Piperine enhances the bioavailability of the tea polyphenol (-)-epigallocatechin-3-gallate in mice. J Nutr. 2004 Aug;134(8):1948-52.
5.Pour Curcuma: Shoba G, Joy D, Joseph T, Majeed M, Rajendran R, Srinivas PS. Influence of piperine on the pharmacokinetics of curcumin in animals and human volunteers. Planta Med. 1998 May;64(4):353-6.
6.Pour Co-enzyme Q10 : Badmaev V, Majeed M, Prakash L. Piperine derived from black pepper increases the plasma levels of coenzyme Q10 following oral supplementation. J Nutr Biochem. 2000 Feb;11(2):109-13.
Black CD, Herring MP, et al. Ginger (Zingiber officinale) Reduces Muscle Pain Caused by Eccentric Exercise, J Pain. 2010 Apr 23.
Arginine et NO
Osowska S. et al., Citrulline increases arginine pools and restores nitrogen balance after massive intestinal resection, Gut., 2004 Dec, 53(12): 1781-6.
Faculté de medecine pierre marice curée métabolise de l'azote
Bases biochimiques de la diététqiues 2eme edition.
J sports med phys fitness 1989 Mar;29(1):52-6. Effects of arginine and ornithine on strength, lean body mass and urinary hydroxyproline in adult males. Elam RP Hardin DH Sutton RA Hagen L
Taurine et d-lucoractone
Miyazaki T, Honda A, Ikegami T, Matsuzaki Y. Joint Research Center, Tokyo Medical University Ibaraki Medical Center, 3-20-1 Chuo, Ami, Ibaraki, 300-0395, Japan, teruom@tokyo-med.ac.jp. Advances in Experimental Medicine and Biology [2013, 776:321-328]
Manabe S, Kurroda I, Okada K, Morishima M, Okamoto M, Harada N, Takahashi A, Sakai K, Nakaya Y. Department of Nutrition, The University of Tokushima, School of Medicine, 3-18 Kuramoto-cho, Tokushima 770-8503, Japan. Journal of Nutritional Science and Vitaminology [2003, 49(6):375-380]
HMB
Fuller Jr, John C., et Cie. Subchronic toxicity study of β-hydroxy-β-methylbutyric free acid in Sprague-Dawley rats, Food and Chemical Toxicology (2014).
BCAA :
SHIMOMURA Y., MURAKAMI T., NAKAI N., NAGASAKI M. et HARRIS R.A.
Exercise Promotes BCAA Catabolism: Effects of BCAA Supplementation on Skeletal muscle during Exercise.
The journal of nutrition, 134, (6 Suppl), 2004.
(3) – PORTIER H., CHATARD J.C., FILAIRE E., JAUNET-DEVIENNE M.F., ROBERT A. et GUEZENNEC C.Y.
Effect of branched-chain amino acids supplementation on physiological and psychological performance during an offshore sailing race.
European journal of applied physiology, 104, (5), 787-794, 2008.
Glycine
Harper JM1, Leathers CW, Austad SN. Does caloric restriction extend life in wild mice? Aging Cell. 2006 Dec;5(6):441-9.
Fontana et al. Long-term effects of calorie or protein restriction on serum IGF-1 and IGFBP-3 concentration in humans. Aging Cell, 2008; 7 (5): 681.
(9) Fontana et al. Long-term effects of calorie or protein restriction on serum IGF-1 and IGFBP-3 concentration in humans. Aging Cell, 2008; 7 (5): 681.
(10) Levine, Morgan E. et al. Low Protein Intake Is Associated with a Major Reduction in IGF-1, Cancer, and Overall Mortality in the 65 and Younger but Not Older Population. Cell Metabolism , Volume 19 , Issue 3 , 407 – 417.

Commentaires

bonne explication  par olivier 11 sept. 2016 à 17:03

Bonjour et encore merci pour ces explications très détaillées de ce renouveau dans les boosters

merci à toi Olivier  par Hocine25 sept. 2016 à 09:28

Merci à toi Olivier, si tu as des questions oui même un avis perso lors de ta consommation nhésites pas de men faire part sur mon instagram ou youtube par la suite. Je regrouperais probablement les ressentis personnels des consommateurs.

Nouveau commentaire :

This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)